ACCOMPAGNER LES MALADES

Retour au site de la paroisse ND de Basse-Wavre

Briser la solitude


Une personne proche dans votre famille, un ami, une relation a un état de santé qui lui empêche de se déplacer pour venir dans sa paroisse et vivre sa foi comme il y était habitué. Cette personne désire recevoir, à domicile, le sacrement de l'Eucharistie
- Vous connaissez une personne qui, immobilisée chez elle, a besoin d'une aide spirituelle et retrouver dans la prière et les sacrements, l'espérance et la paix.
- Vous-même, peut-être vous trouvez-vous dans l'une ou l'autre de ces situations.
Si vous souhaitez la visite d'un prêtre, n'hésitez pas à contacter le clergé de la paroiss
e.

è Réponses  à certaines questions que l'on pourrait se poser

Le sacrement des malades

 Quelqu’un parmi vous est-il malade ? Qu’il appelle les presbytres de l’Église, les prêtres, et qu’ils prient sur lui après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur. Cette prière de la foi sauvera le malade et le Seigneur le relèvera. S’il a commis des péchés, ils lui seront remis. " (Lettre de saint Jacques)

Plus nous avançons dans la vie, plus il est normal que la maladie vienne nous visiter, sous des formes bénignes ou plus graves, et plus la diminution de nos forces nous rappelle que nous devrons un jour passer sur l’autre rive.  Un peu plus tôt ou un peu plus tard nous serons appelés à retourner à notre créateur.
L’heure est connue seulement de Dieu.

Entretemps il est important de vivre pleinement et sereinement. Il nous faut vivre pleinement notre état de santé comme il nous faut vivre pleinement nos maladies, et il nous faudra vivre pleinement nos derniers instants.

Le sacrement de l’Onction des malades est là pour nous aider à vivre toute cela, mais aussi il est là pour donner une dimension spirituelle à toutes ces étapes de notre existence.

Le premier but de ce  sacrement est de nous guérir. "
En le recevant nous manifestons notre foi en ce pouvoir de guérison que le Christ a donné à son Église.
Si nous sommes guéris, notre guérison, même si elle a été obtenue en utilisant aussi tous les moyens humains mis à notre disposition, est une manifestation visible et sacramentelle du pouvoir et de la grâce du Christ.

Si notre maladie persiste malgré le sacrement et si, éventuellement, nous mourons, le sacrement donne à notre maladie et à notre mort une dimension sacramentelle, en en faisant une manifestation visible et sacramentelle de la Croix et de la Mort du Christ en tant que source de vie nouvelle.

Aujourd'hui, l'Eglise a renouvelé sa compréhension profonde de ce sacrement en revenant à sa signification originelle. Ce n'est donc plus en toute extrémité qu'on demande ce sacrement, quand la personne n'est plus consciente. Comment pourrait-elle bénéficier de la force du Christ reçue à travers l'imposition des mains et l'onction d'huile ? Ce sacrement apporte aux malades force et patience dans l'épreuve.
Il peut être reçu plusieurs fois. Si quelqu'un est malade, s'il va subir une intervention chirurgicale importante, ou si ses forces déclinent…, qu'il n'hésite pas à appeler un prêtre. Il pourra recevoir ce sacrement à domicile.

è Réponses  à certaines questions que l'on pourrait se poser  1   2  3  - 4