Retour au site de la paroisse ND de Basse-Wavre

Célébrations et Sacrements

L'Eglise catholique reconnaît sept rites appelés sacrements. Ils tirent leur origine des gestes mêmes du Christ. Ce sont : le Baptême, la Confirmation, l'Eucharistie (Première communion eucharistique), la Confession/Réconciliation, l'onction des malades,  le Mariage et l'Ordre.
Ils donnent naissance et croissance, guérison et mission à la vie de foi des chrétiens et sont habituellement reçus (le six premiers, essentiellement) dans le cadre de la paroisse.

Le Baptême, l'Eucharistie et la Confirmation posent les fondements de toute vie chrétienne. La Confession et l'Onction des malades sont les sacrements de la guérison. L'Ordre et le Mariage sont les sacrements du service et de la mission. Le sacrement de Mariage vient sanctifier l'union de l'homme et de la femme par laquelle la croissance du peuple de Dieu ne cesse de se poursuivre. Ceux qui reçoivent l'Ordre sont les évêques, les prêtres et les diacres. Ils sont consacrés pour être au nom du Christ les pasteurs de l'Eglise.

 

Les Sacrements ! Pourquoi ?
Méditations autour de Sacrements

Le sacrement de l'Eucharistie

La messe est la célébration principale de l'Église catholique. Elle trouve sa place d'abord le dimanche, premier jours de la semaine, jour où Jésus-Christ est ressuscité d'entre les morts.
Dès les tous premiers temps du christianisme, les chrétiens se sont rassemblés chaque dim
anche pour célébrer la résurrection de Jésus. Là, fidèles à son commandement, ils ont repris les gestes de Jésus, la veille de sa mort sur la croix, gestes par lesquels il signifie qu'il livre sa vie pour le salut de tous les hommes.
Dans la célébration de la messe, qui rend présent le don que Jésus fait de sa vie, les baptisés s'unissent à ce don pour vivre davantage le commandement du Seigneur : "Comme je vous ai aimé, aimez-vous les uns les autres". La messe est encore appelée Eucharistie, ce qui signifie "action de grâce", "merci".
Très vite s'est instaurée, dans l'Eglise catholique, l'habitude de célébrer l'Eucharistie chacun des autres jours de la semaine.

« Qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle et moi je le ressusciterai au dernier jour »
(Jean 6, 54)

Jésus, à la dernière Cène, la nuit où il était livré, institua le sacrifice eucharistique de son Corps et de son Sang pour perpétuer le sacrifice de la croix au long des siècles et en outre pour confier à l'Eglise le mémorial de sa mort et de sa résurrection : sacrement de l'amour, signe de l'unité, lien de la charité, banquet pascal dans lequel le Christ est mangé, l'âme est comblée de grâce et le gage de la gloire future nous est donné.

è Réponses à certaines questions que l'on pourrait se poser 1 - 2 - 3
è Propos du cardinal Danneels à ce sujet 1 

Nous vous proposons de nous rencontrer pour une Eucharistie vivante :

Dans la paroisses Notre-Dame de Basse-Wavre :

A la basilique
rue du Calvaire, 2 - 1300 Wavre 
- plan d'accès                         
- Samedi à 18h ;

- Dimanche : 10h30 et 18h ;

- Lundi, mercredi, vendredi : 18h ;

- Mardi et jeudi : 9h.
- Samedi : 9h, en mai et octobre :
  messe du pèlerin à la chapelle mariale

A la Chapelle Saint Damien
avenue Molière, 22 - 1300 Wavre
  - plan d'accès
- Dimanche à 11h

A la chapelle de Stadt
chaussée de la Verte Voie, 18 - 1300 Wavre
- plan d'accès
- le 1er samedi de chaque mois à 18h du 1er avril au 30 septembre 
                             et à 17h, du 1er octobre au 31 mars 

Pour les offrandes vous pouvez consulter ces informations  

 

Dans les autres paroisses de la commune de Wavre :

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Eglise St Jean-Baptiste  - place Cardinal Mercier - 1300 Wavre -  plan d'accès
   
010.23.49.80 - 010.23.49.82     http://www.sjbw.be
    En semaine, à 8h30;  le mercredi, à 9h30
    Le WE : samedi, à 17h et dimanche, à 8h
et 11h


Eglise St Antoine de Padoue  - chaussée de Bruxelles, 63A - 1300 Wavre -
plan d'accès
   
010.24.44.75
   
Jeudi, 11h, au home de la Closière et vendredi à 18h à la paroisse
    Le dimanche à
9h30, à la paroisse


Eglise St Martin  - Limal, rue du presbytère, 2 - plan d'accès
   
010.41.37.03
http://limal.bw.catho.be/
   
Mardi et jeudi, à 8h45; mercredi et vendredi à 18h30,
    Le WE : samedi à 18h30 et dimanche, à 8h45 et à 10h30


Eglise Sts Pierre et Marcellin - Bierges, rue du Poilu, 15 - 1300 Wavre - plan d'accès  
   
010.23.49.80 - 010.23.49.82
  http://www.paroissebierges.be
   
Lundi, 20h30, mardi, jeudi, vendredi à 9h

    Le WE : samedi à 18h30 et dimanche à 11h

 

Le sacrement du Baptême

Faire baptiser son enfant, c'est promettre de l'accompagner dans sa vie de Foi. Le baptême souligne la gratuité du don de Dieu. La responsabilité de la communauté et, en particulier, des parents, est grande car la vie divine qu'ont reçue les enfants, ne saurait s'épanouir sans le témoignage et le soutien de leur entourage.
Baptiser son enfant, c'est le présenter à l'Eglise pour qu'il reçoive l'Esprit-Saint et devienne ainsi fils ou fille de l'Eglise et membre de la communauté des frères et des soeurs de Jésus-Christ.
De la même manière que la vie humaine de l'enfant ne grandit pas sans l'amour de ses parents et de sa famille, la vie divine reçue par le baptême ne grandira que soutenue par leur foi et celle de la Communauté chrétienne.

« Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé » (Mt 16, 16).
« Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père, du fils et du Saint-Esprit, et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit. » (Matthieu 28, 19-20).

Premier contact pour la préparation:  Lily Bruyr, au secrétariat de la paroisse, de préférence le mercredi,  de 10h à 12h -Tél: 010.22.25.80

Responsable de la préparation : Danielle Thomas - tél. 010/22 39 03

Une personne de l'équipe de préparation au baptême rencontre les parents (généralement à leur domicile).
Un prêtre de la paroisse les rencontre également afin de compléter la préparation. 

 Pour plus d'informations consultez la rubrique spécifique prévue dans la page chemin de vie
 Le texte du déroulement de la liturgie du baptême est disponible ici 
La liste des enfants dont le baptême a été célébré  en 2016 peut être consultée ici

Le baptême d'adulte(s) se prépare de longue date, durant le temps du catéchuménat. On y consacre tout le temps nécessaire pour que la demande mûrisse et que le désir soit éclairé par la catéchèse donnée dans la communauté chrétienne.

La messe des Familles-caté

Une messe par mois, généralement celle du deuxième dimanche (à 10h30), à la basilique, met la liturgie eucharistique à la portée du plus grand nombre.
Comme la paroisse est au service de tous dans leur relation à Dieu, les "messes des familles" tiennent compte des paroissiens qui ne sont pas souvent présents mais qui ne sont pas " contre " puisqu’ils confient leur enfant à la catéchèse et qu'ils sont là lors des événements importants de leur vie .
Jésus, qui prône l’ouverture et l’amour des autres, nous invite à nous soucier des autres paroissiens .


Les "messes de familles-Caté", qui ne sont pas plus longues que les célébrations des autres dimanches, intègrent les sensibilités de tous et non seulement celles des seuls groupes engagés, en impliquant davantage les enfants en catéchèse. Ceci, dans le respect de la liturgie du dimanche, en prenant l’Évangile du jour, ce qui n’empêchera pas l’inventivité pour attirer l’attention de tous, petits et grands, sur ce que le Christ veut nous dire ce jour-là à travers sa Parole.
La préparation de chaque messe a lieu le lundi suivant la messe des familles précédente (à 20h à la cure).
Les parents dont l'(es) enfant(s) participe(nt) à la catéchèse sont invités à prendre part à une de ces préparations.
La messe des familles est l’accompagnement indispensable à la préparation des enfants à leur catéchèse. Les deux premiers rangées, dans la basilique, sont réservés aux enfants.
Un apéritif est servi après chacune de ces messes : invitation cordiale à tous.

Coordination :
Jean-Louis Moreau 010 24 11 10

Programme des messes des familles-caté pour l'anée 2018-2019 : 21 octobre,16 décembre, 20 janvier, 17 février, 17 mars, 28 avril et 19 mai

  

La remise du Notre-Père, de la Croix, de la Bible 

Au cours de leur parcours catéchétique, lors de célébrations dominicales, les enfants de la catéchèse reçoivent un symbole concrétisant leur avancement dans leur initiation chrétienne. 

Lors de l’année d’Eveil à la Foi (2ème année primaire) : remise du Notre-Père ; 

Lors de l’année KT1 (3ème année primaire) : remise de la Croix ; 

Lors de l’année KT2 (4ème année primaire) : remise de la Bible.

La 1ère communion eucharistique

La première Communion Eucharistique peut s’effectuer, lors d’une célébration dominicale, pendant l’année de KT1 ou plus tard, au cours des 2 dernières années de catéchèse (KT2 et KT3).


Le sacrement de Confirmation

« Quand le jour de la Pentecôte arriva, ils se trouvaient réunis tous ensemble... Ils furent tous remplis de l'Esprit-Saint et se mirent à parler d'autres langues, comme l'Esprit leur donnait de s'exprimer. »
(Actes 2, 1.4)

Des jeunes

D'adultes

Confirmation des jeunes

Le Sacrement deConfirmation se définit comme étant : le Sacrement qui donne le Saint-Esprit avec la surabondance de ses dons, pour nous rendre parfaits chrétiens, témoins et apôtres de Jésus-Christ. Confirmer veut dire : affermir, fortifier. Ici : fortifier dans la Foi et les vertus chrétiennes.

Le jeune baptisé, grâce au Sacrement de Confirmation, est devenu spirituellement un adulte. Cette force spirituelle nouvelle est apportée par les dons que le Saint-Esprit - qui est l’amour de Dieu se communiquant à l’âme - dispose dans l’âme de la personne confirmée, afin de la rendre à la fois courageuse, forte et victorieuse dans les combats à mener. Ces dons du Saint-Esprit sont : la Sagesse, l’ Intelligence (des choses de Dieu), le Conseil, la Force (d’âme), la Science (des choses de Dieu ), la Pïété et la Crainte de Dieu .

Sans doute, le Saint-Esprit habite déjà l’âme depuis le Baptême ; mais, par la Confirmation, Il en prend possession plus pleinement et plus efficacement, grâce aux dons qu’Il lui communique en abondance. En effet, la Confirmation est le Sacrement de l’enrôlement dans l’action chrétienne ; c’est-à-dire à une préparation et un engagement à l’exercice du zèle et de l’apostolat qui s’impose à tous les chrétiens. Si à partir du Baptême on est devenu chrétien ; à partir de la Confirmation on se doit d’agir en chrétien.

Le Saint-Chrême par lequel le confirmand est oint est un mélange d’huile et de baume que l’Évêque du Diocèse consacre le Jeudi-Saint (messe chrismale) et fait distribuer ensuite dans toutes les Paroisses de son Diocèse. Le symbole de l’huile est significatif : de même que l’huile adhère profondément à ce qu’elle touche, les effets du Sacrements s’ancrent définitivement dans l’âme des confirmés. De plus, de même que l’huile nourrit les tissus corporels, et rend plus difficiles la saisie des objets qu’elle imprègne ; de même, ces effets sont ceux que produisent l’action renforcée du Saint-Esprit et les dons qu’Il met à la disposition de l’âme réceptive.

Les Confirmands garçons doivent avoir un parrain ou une marraine. Ce pourra être le même parrain ou la même marraine que pour le Baptême des Confirmands. Mais ces parrain et marraine devront être déjà confirmés eux-mêmes  et ils devront être choisis parmi des chrétiens donnant des signes sérieux de vie chrétienne et édifiante, puisque parrain ou marraine a pour fonction principale de veiller au bon respect des obligations chrétiennes de leur filleul(e). Au moment des gestes sacramentels du Célébrant, parrains et marraines devront toucher leur filleul(e) en posant leur main sur son épaule.

Les jeunes qui désirent accueillir l'Esprit-Saint dans le sacrement de confirmation et renouveler leurs promesses de baptême peuvent s'inscrire à la préparation.

 Pour plus d'informations, consultez la rubrique "La catéchèse - La confirmation -"
Réponses  à certaines questions que l'on pourrait se poser 1 - 2 - 3

Date de la célébration de la Confirmation des jeunes, en commun avec les confirmands de la paroisse St Jean Baptiste: le dimanche 07 octobre 2018, à 10h30, à la basilique .

Confirmation d'adultes

Les demandes de confirmation sont bien souvent la réponse donnée à une interpellation lancée par un proche, par un prêtre.

D’où l’importance d’une pastorale qui propose la confirmation « à tout âge », qui invite les adultes non confirmés à s’interroger sur le sens que pourrait prendre pour eux l’accueil de ce sacrement. N’est-il pas force et fidélité de Dieu qui vient soutenir et affermir la foi de leur baptême ? N’est-il pas disponibilité à l’œuvre de l’Esprit dans leur vie d’adultes (en particulier quand ils s’apprêtent à s’engager dans le mariage ou quand ils demandent à l’Eglise de préparer leurs enfants aux sacrements) ?

Pour que les différents adultes qui demandent la confirmation puissent vivre une dimension de communion ecclésiale plus large durant leur cheminement, leurs accompagnateurs les inviteront aux trois temps forts organisés par le Vicariat :

  • L’appel (du 1er dimanche de carême) lors de l’eucharistie présidée par l’évêque et durant laquelle a lieu aussi « l’appel décisif » des catéchumènes

  • La récollection et la rencontre avec l’évêque : un des samedis après Pâques est organisée une journée de récollection pour les adultes qui ont demandé à recevoir la confirmation. Durant cette journée, ils rencontrent l’évêque qui les confirmera

  • La célébration de la confirmation pour les adultes : 7 mai 2018, à 16h, en la basilique de Basse-Wavre

  Pour plus d'informations, consultez le dossier pastoral
 Propos du cardinal Danneels à ce sujet 1

 

Le sacrement du Mariage

« Le troisième jour, il y eut une noce à Cana de Galilée et la mère de Jésus était là. Jésus lui aussi fut invité à la noce ainsi que ses disciples »
(Jean 2, 1-2)

     

Dès que l'intention de se marier est ferme, il est important que les fiancés, bien décidés à confier leur amour au Seigneur et à échanger leur promesse de mariage en Sa présence, entrent en contact avec le prêtre responsable de la paroisse pour convenir de la date du mariage et ce avant de réserver une salle et au moins 6 mois avant la date souhaitée pour leur mariage.

On pourra alors convenir d'une première rencontre de préparation et définir avec lui les modalités de la préparation ainsi que celles de la célébration.
On peut ainsi choisir entre un mariage avec ou sans célébration euchristique selon que celle-ci est importante dans la vie du jeune couple et qu'on la fréquente.

La préparation au mariage

Des rencontres sont  proposées, à la cure ou à leur domicile, avec un couple de la paroisse, responsable de la préparation au mariage.

Pour se rencontrer avec d'autres couples qui vont se marier, avec des couples chrétiens et un prêtre qui vous accompagnent, en partageant ensemble et ou en groupes  l'expérience humaine et spirituelle de votre amour, vous êtes invité à consacrer un temps (plus ou moins long) à votre préparation.

 Pour plus d'informations consultez la rubrique spécifique prévue dans la page chemin de vie
La liste des mariages célébrés à la basilique peut être consultée ici

 

Le sacrement de Réconciliation - Sacrement du Pardon - Confession

« Tes péchés te sont pardonnés... Lève-toi et marche »
(Luc 5, 20.24)

Le mardi, de 9h30 à 10h,30 et le jeudi de 9h30 à 10h, un prêtre de l'équipe de Basse-Wavre assure une permanence à la basilique pour écouter, dialoguer ou offrir le sacrement de la Réconciliation. En dehors de ces heures, si vous le souhaitez, vous pouvez contacter les prêtres de la paroisse qui pourront vous proposer un rendez-vous : Père Blaise Mbongo Tél. 010.22.71.80 et 0479.23.15.12 e-Mail : bmbongo2000@yahoo.fr et Père Jean-Baptiste Pina Tél. 0479.53.38.15  e-Mail : jeanbaptistepina@gmail.com 

Des célébrations communautaires vous sont proposées, particulièrement au cours des temps forts que sont l’Avent et le Carême.

La dimension du pardon est très présente dans les textes saints, entre autres, dans les appels à la conversion, au changement de vie, par Jean-Baptiste puis par Jésus.
La parabole de l’enfant prodigue (Lc 15) insiste dans sa finale sur l’invitation au frère à entrer dans la vie nouvelle et heureuse offerte par le pardon de Dieu.
Cette invitation à pardonner toujours (jusqu’à 70 fois 7 fois) (Mt 18,21-22) devient caractéristique des disciples, au point que la mission du pardon est associée à la proclamation de la Bonne Nouvelle (Lc 24,47) et au don de l’Esprit (Jn 20,22-23).

Le pardon est certainement à la base, comme l’indiquent à la fois certaines paraboles, les consignes aux disciples et même la prière donnée par Jésus à ses disciples : « Pardonne-nous comme nous pardonnons aussi ».

L’accent mis sur l’aveu régulier et la réparation nécessaire a fait longtemps privilégier l’appellation « pénitence », d’autant plus que le latin paenitentia signifie regret et fait partie de l’appel à la conversion dans l’évangile. (Mais, en français, beaucoup auront retenu les mots « Pour votre pénitence, vous direz… » !)

 Le terme « réconciliation » s’est voulu plus positif, plus constructif que ce qu’était devenu le concept de pénitence. Il insiste aussi sur la dimension collective du pardon et sur les conséquences qui peuvent en découler dans les relations entre frères et sœurs et avec Dieu.

Ce sacrement est le signe de l'amour infini de Dieu. Le pardon de Dieu est toujours possible si nous faisons une démarche vraiment sincère.
En se reconnaissant pécheurs, nous croyons que l'Amour infini de Dieu sera toujours le plus fort. Le dialogue avec un prêtre est le signe efficace de la reconciliation avec Dieu et avec nos frères. Le pardon de Dieu est exprimé par le prêtre.
Par la réconciliation, nous nous adressons à Dieu, qui nous connaît et nous aime et qui est riche en miséricorde, d'un amour qui va au delà de notre faute. Il accueille notre repentir dans sa tendresse infinie.

Comment se préparer à la confession/réconciliation :"Tu sais, je t'aime encore".
Un document intéressant de Ch. Delhez sur le scarement de réconciliation :"Sortir de la culpabilité".
Réponses  à certaines questions que l'on pourrait se poser  1  -  2  - 
3  -  4

 

Le sacrement de l'Onction des malades

" Quelqu’un parmi vous est-il malade ? Qu’il appelle les presbytres de l’Église, les prêtres, et qu’ils prient sur lui après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur. Cette prière de la foi sauvera le malade et le Seigneur le relèvera. S’il a commis des péchés, ils lui seront remis. " (Lettre de saint Jacques)

Aujourd'hui, l'Eglise a renouvelé sa compréhension profonde de ce sacrement en revenant à sa signification originelle.
Ce n'est donc plus en toute extrémité qu'on demande ce sacrement, quand la personne n'est plus consciente. Comment pourrait-elle bénéficier de la force du Christ reçue à travers l'imposition des mains et l'onction d'huile ?
Ce sacrement apporte aux malades force et patience dans l'épreuve. Il peut être reçu plusieurs fois.
Si quelqu'un est malade, s'il va subir une intervention chirurgicale importante, ou si ses forces déclinent…, qu'il n'hésite pas à appeler un prêtre. Il pourra recevoir ce sacrement à domicile.

 Pour plus d'informations consultez la rubrique spécifique prévue dans la page chemin de vie  
 

 

Les funérailles

Le Chrétien qui meurt dans le Christ Jésus "quitte ce corps pour aller demeurer auprès du Seigneur" (2 Cor,5,8).

La mort d'un être cher est un événement qui touche non seulement ses proches, mais aussi la communauté. C'est pourquoi, à l'occasion du départ d'un des siens, la communauté se rassemble.
Loin de se réduire à une obligation sociale, les funérailles sont une occasion de prier pour la personne défunte et d'apporter sa sympathie à sa famille. C'est dans ces moments de tristesse et d'interrogation que peut se révéler l'authenticité des êtres.
Les funérailles peuvent être célébrées avec une eucharistie, surtout quand celle-ci était importante pour le défunt ou fait partie de la vie de ses proches.

La célébration sera d'autant plus appropriée qu'elle aura été préparée par le prêtre et la famille en communion d'esprit avec le défunt.

 Pour plus d'informations consultez la rubrique spécifique prévue dans la page chemin de vie  
 La liste des funérailles célébrées  à la basilique peut être consultée ici